mardi 27 octobre 2009

L'AFFAIRE KALTHOUM KANNOU


L’affaire Kalthoum Kannou fait du mal à la profession et peur aux citoyens et pose des questions sur le rôle que doit jouer l’appareil judiciaire.Nous sommes dans la logique de l’abime, le verdict de la cour d’appel de Sousse est un antécédent grave qui fait peur aux tunisiens ouvrant la porte à un banditisme organisé à l’image de la Camorra Italienne, avec un risque plus grave de combattre ce banditisme en utilisant les mêmes méthodes ce qui entrainera un dérapage déjà vécu par nos voisins Algériens. La cour d’appel accuse une défaillance structurelle en matière de maintien de l’ordre par le fait d’encourager implicitement l’insubordination. La cour d’appel assumera sa responsabilité historique pour l’inscription de cette tache noire dans les annales de la magistrature. La question que je pose aussi : Pourquoi ces bavures qui jettent un voile sur nos acquis
voir les aboutissants du proces en langue Arabe
___________________________________________________________
المرصد التونسي للحقوق والحريات النقابيةالبريد الالكتروني marced.nakabi@gmail.com :تونس في 24 / 10 / 2009 تضامنا مع القاضية كلثوم كنو بلغ إلى علم المرصد التونسي للحقوق والحريات النقابية أن الدائرة الجناحية بمحكمة الاستئناف بسوسة أصدرت يوم 22 أكتوبر 2009 حكمها عدد 4153 والقاضي بتبرئة ساحة المعتدي على القاضية الفاضلة كلثوم كنو عضو المكتب الشرعي لجمعية القضاة التونسيين بعد أن تمت محاكمته بحالة سراح يوم 08 أكتوبر 2009.وكانت المحكمة الابتدائية بالقيروان قد أدانت المتهم وهو كاتب عام شعبة دستورية بجهة القيروان و حكمت بسجنه مدة سنة من أجل الاعتداء على القاضية كلثوم كنو بمكتبها وأثناء أدائها مهامها وقد استأنفته بناء على عدم تناسب العقوبة المصرح بها ابتدائيا مع جسامة الأفعال الصادرة عن المتهم.ويهم المرصد بعد صدور الحكم الاستئنافي أن:1 - يذكر بان الاعتداء على القاضية كلثوم كنو الذي تأيدّ بشهادة شهود من الصعب الطعن مجتمعين في نزاهتهم مثل احد أعضاء النيابة العمومية الذي حضر الواقعة وكذلك كاتبة التحقيق واحد أعوان الحرس الوطني يمثل اعتداء خطرا على حرم المحكمة وهيبة القضاء2 - يخشى ان يكون هذا الحكم على صلة بالصفة الحزبية للمتهم من جهة و بمسؤولية القاضية كنو باعتبارها كاتبا عاما للهيئة الشرعية لجمعية القضاة التونسيين من جهة أخرى3 - يستحضر المعاناة التي يتكبدها أعضاء الهيئة الشرعية بعد أن وقع نقلتهم إلى محاكم بعيدة عن مقرات عملهم على خلفية نشاطهم في جمعية القضاة4 - يدعو من يهمهم الأمر إلى مراجعة هذه النقل خاصة وأن المنقولين من قضاة الجمعية سيستكملون في نهاية السنة القضائية الحالية خمس سنوات في المحاكم التي نقلوا إليها في الحركة الدورية للقضاة سنة 2005 في تزامن مع التغيير العنيف الحاصل على مستوى المكتب التنفيذي للجمعية .عن المرصد المنسق محمد العيادي

mercredi 30 septembre 2009

Les Conséquences Désastreuses De La Censure

C'est un copié collé d'un article sur Facebook
http://www.facebook.com/inbox/?ref=mb#/note.php?note_id=164327640350&ref=mf
Les Conséquences Désastreuses De La Censure
Partager
samedi 19 septembre 2009, à 12:04 Modifier l'article Supprimer
Conséquences désastreuses de la censure Il est claire que la Tunisie souffre d’ un problèmes très grave de gestion autrement dit de gouvernance et de transparence ; ce sont les conséquences désastreuse d’une politique de censure menée par des groupes d’influences mettant en étau la Tunisie et menaçant même l’institution présidentielle d’effondrement. Ce groupe fait tout pour gérer l’information à son profit, il la filtre et il la transmet au président Ben Ali totalement erronée voir même j’imagine avec des commentaires de dénigrement pour marginaliser et infantiliser des capacités qui veulent participer à la construction d’une société juste et moderne .Ce groupe d’influence est entrain d’hypothéquer les commissions parlementaires , le conseil d’état , de réduire la cours des comptes à de travaux de gratte papier et ces compétences à de scribouillards pour qu’elle n’épingle pas les patrons voyous pour des fins mercantiles , ce groupe d’influence est entrain de marginaliser notre appareil judiciaire par l’harcèlement des juges les menaçant de mutations abusives et en imposant des structure fantoches pour leurs représentations pour pouvoir influencer les jugements . Ce groupe est entrain de torpiller les associations de droit l’homme pour qu’elles ne dénoncent pas les abus Il s’avère que nous vivons des paradoxes qui offrent des alibis et facilitent la tache à des courants obscurantistes de convaincre une masse fragile par une naïveté entretenue par ces groups mercantiles cette naïveté peut retourner à son auteur car «La ruse la mieux ourdie peut nuire à son inventeur» et mettant ainsi en danger nos acquis et éventuellement peuvent entrainer le pays dans des tourbillons regrettables. Les tunisiens sont des pacifiques, ils ont des valeurs humaines et ne méritent pas de tels supplices ni de vivre les expériences douloureuses des pays voisinsLa lutte contre la censure et la corruption , la promotion de la bonne gouvernance sont des urgences pour sauver le pays des risques de dérapages . Ces points là doivent faire le chapitre le plus important du programme 2009 du président Ben Ali car c’est le bout de chaîne qui manque pour immuniser la Tunisie contre l’obscurantisme et mettre fin à tous les contentieux en suspend


Meursault Barois, Zouheir Ben Youssef et 2 autres personnes aiment ça.
Cherif
Meursault
Zouheir
Nabil
Evelyne

Ali Tounsi
Au lieu de vous contenter d'écouter ces histoires, prenez la peine de venir visiter la Tunisie et de juger sur pièce.
dim, à 13:03 · Supprimer


Cherif Kastalli
ya Ali je vis en Tunisie , nous voulons faire avancer les choses , nous sommes pour une critique constructive, on est d'accord qu'il y a des choses qui manquent. Je suis un défenseur acharné du projet de société de Ben Ali , militant au RCD et j'exerce ma citoyenneté en condamnant les busYa Ali est-ce que tu es pour le maintien de la censure? est-ce que tu es pour l'impunité des patrons voyous? est-ce que tu veux que la Tunisie dérape pour déblayer le terrain aux obscurantiste?

Ali Tounsi
Ah bon, Monsieur Cherif, tu vis en Tunisie!? tu es un militant du RCD et tu défends son projet de société? mais tes propos sont en contradiction avec cet engagement. Tu ne trouves pas que tu es en train de le saper en ameutant et en rassemblant les opposants? Des éclaircissements svp sur ces contradictions!

Cherif Kastalli
voir mon blog pour mieux comprendre mon approche tu trouveras les explications et aussi mes convictions , je ne vais pas les trahir à l'âge de 55 ans !!!http://kastallicherif.blogspot.com/

Ali Tounsi a commenté votre article « Les Conséquences Désastreuses De La Censure » :Monsieur Cherif, tu es en train de répéter chaque jour la même rengaine, c'est peut-être la cinquantaine qui nous rend pessimiste et râleur, moi-même je fais attention à ce syndrome.Avec l'âge et les prémices de la vieillesse, on est tous vulnérable au syndrome du pessimisme, et comme non grands-pères on devient parfois de grands râleurs
Ali Tounsi
55 ans, d'accord; mais je n'arrive pas à comprendre comment tu vas aider ton parti en pleine compagne électorale par de telles critiques harcelantes et continues?! Bon passons. Puisque tu es dans ce parti, il y a certainement des points positifs? Sinon, Monsieur Cherfi, qu'est-ce que tu es en train de faire dans ce parti?

Ali Tounsi
Quels sont les devoirs d'un militant d'un parti politique en campagne électorale?http://fr.wikipedia.org/wiki/Campagne_%C3%A9lectorale

Chokri Kastalli
Bonne questions : Quels sont les devoirs d'un militant d'un parti politique en campagne électorale?1/ Attirez l'attention de son leader vers les erreurs comise lors des derniers mandats.2/ Enrichir le programme de son parti par des suggestions et des idées constructives puisées dans la réalité du peuple.3/ Changer de comportement envers les critiques venant de l'intérieur ou de l'opposition.4/ Descendre dans la rue et écouter les gens 5/ Supplier le chef de son parti pour qu'il libère les prisonniers de l'opinion et les détenus politiques.
lun, à 22:29 · Supprimer

Khedija Arfaoui
Ne dit-on pas que de la discussion jaillit la lumière? Aussi est-il important non seulement d'écouter, mais de savoir écouter

Cherif Kastalli
@ Ali Tounsi
Je suis désolé que Mr Ali Tounsi ait une tendance d’une standardisation des militants du RCD, cette approche est révolue avec le système paramilitaire de la jeunesse hitlérienne, Stalinienne et de Mussolini , si Ali Tounsi Le RCD est un rassemblement de militants on trouve des RCDéiste à gauche qui prônent un État laïque d’autres à droite qui ne veulent pas qu’on leurs insulte Ahmadi Enjed. Devant cette mosaïque on a une panoplie de sensibilité politique qui représente la typologie de la société tunisienne, cela dit la seule plateforme qui peut unir cet éventail et cette diversité c’est la bonne gouvernance, la transparence, la lutte contre la corruption, l’impartialité des institutions et des organes de l’État, s’opposer aux profiteurs qui veulent torpiller le projet de société de Ben Ali. Ceci pour sauvegarder nos acquis et consolider nos réussites économiques et préparer un avenir serein pour nos petits enfants

lundi 6 juillet 2009

Dr Khédija Arfaoui victime d’un système d’information grippé


Discussion sur Facebook http://www.facebook.com/chekast?ref=profile#/note.php?note_id=137815065448&ref=mf
Dr Khédija Arfaoui victime d’un système d’information grippé

LE TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE A CONDAMNEE, SAMEDI 4/6/09, A 8 MOIS DE PRISON FERME POUR AVOIR TRANSMIS UN MESSAGE QU'ELLE AVAIT TROUVE DANS SA MESSAGERIE PERSONNELLE DE FACEBOOK

C’est un antécédent grave qui limitera les libertés individuelles et nous fait accepter encore une fois l’autocensure. C’est une intimidation, la dame est victime d’une volonté de la cyber police de vouloir punir les internautes. La culture du Net est basée sur le partage et la diffusion de l’information. L’authenticité de l’information ressort de l’appréciation et des réactions des internautes

La situation est grave nous allons droit vers l’abime si on résonne de la sorte (@ Nabar tounsi et Feker Ateb). Le responsable de cette situation c’est notre système d’information qui est totalement grippé qui se traduit par une absence totale de transparence, une très mauvaise gouvernance, une gestion occulte des affaires de l’état. L’information officielle si elle n’est pas maquillée elle est masquée, nos journaux sont domestiqués, alors le Tunisien cherche l’information pelle mêle ailleurs car il n’a pas confiance à l’information officielle. Hélas les tunisiens ont plus de confiance à la rumeur faute des gens de la censure qui exercent une main mise étouffante sur les outils d’information

Dans tous les cas on ne doit pas défendre l’indéfendable même si on a tracé des lignes rouges à respecter sinon nous tombons dans la médiocrité. Il vaut mieux alors ne pas rater notre chance de nous taire (@ Nabar tounsi et Feker Ateb). Cela dit ; le cas de Dr Khedija Arfaoui universitaire à la retraite dévoile une défaillance de notre système d’information sur le plan relationnel et organisationnel. Sur le plan relationnel la tendance est vers la rupture du tunisien avec l’information officiel considérée comme non fiable, tardif et elle s’adresse d’une manière paternaliste tout en infantilisant un peuple voir le considérer comme un débile. Sur le plan organisationnel cela reflète une agonie totale du système, étouffant sous la pression horrible de la censure, tuant toutes les capacités créatives du pays en entrainant avec lui vers l’abîme les autres structures de l’État, tels que appareil judiciaire et autres institutions de contrôle de l’État. Pour sortir de ce marasme il est nécessaire de mettre en place un train de mesures pour édifier la bonne gouvernance ainsi nous sauverons le pays du dérapage et des convoitises des obscurantistes

jeudi 4 juin 2009

Le nouveau colonialisme agricole réglera-t-il la crise ?

Beja le 2 Juin 2009


Le nouveau colonialisme agricole réglera-t-il la crise ?


Réponse à Slim Ben Taleb
Le nouveau colonialisme agricole réglera-t-il la crise ? (Attariq Al jadid du 30 mai au 5 Juin 2009 )

Monsieur Slim c’est vrai , la crise alimentaire va perdurer même si actuellement elle est masquée par la crise financière . Le secteur agricole vit actuellement un séisme sans précédent, la flambée des prix mondiaux des céréales a bousculée les normes établies depuis bien longtemps, les grands pays importateurs de blé seront menacés de l’effondrement (l’Egypte, la Mauritanie, la Jordanie, le Maroc…etc. ) , le spectre des émeutes du pain des débuts des année 80 plane sur beaucoup de pays qui n’ont pas aidés leur système productif à être performant et plus compétitif, les observateurs se demandent sur la crédibilité du système de planification, doit-on se fier aux prévisions des grands commis de l’état ? Et pourquoi n’ont-ils pas prévu de telles situations ? Pourquoi ils se sont contentés seulement de l’équilibre du budget de l’état sans se soucier des phénomènes d’échange exogènes responsables des grands équilibres régionaux ?

En plus notre agriculture est soumise au faible rendement des exploitations la non maîtrise des techniques de production, le morcellement foncier, l'incapacité des agriculteurs à se structurer, l'absence d'une approche spécifique selon les étages bioclimatiques, l'irrationalité de l'investissement, outre l'irrégularité des pluies.

Dans un souci de préserver le pouvoir d’achat et d’éviter les contestations salariales et la grogne des syndicats, les pouvoirs publics ont trouvé la facilité d’importer des céréales triplement subventionnées par les pays riches. Subventions à la jachère, subventions au cotât, subvention à l’exportation. Cette approche a beaucoup abîmé l’appareil productif du pays en se soldant d’un déficit chronique des produits de base et une dépendance accrue à l’importation. Une orientation qui a trop endommagé le système de production des céréales dans le pays, chaque fois que les agriculteurs demandent une augmentation du prix du blé les technocrates et grands commis rétorquent ‘’Le prix du blé local nous coûte chère nous pouvons en avoir à moindre coût ailleurs ‘’. En principe vers les années soixante lors de la mise en place de la Politique Agricole Commune ( PAC européenne) les pays du tiers monde auraient riposté par la mise en place de leur politique agricole nationale L’enjeu est de taille le système productif des pays du tiers monde a connu des coups durs suite à l’absence totale de stratégie cohérente et de politiques adaptées on voit bien l’impact du ‘’putsch des technocrates et l’hégémonie des énarques ’’ qui reflète l’impasse dans le quel nous y sommes.
Il est temps d’installer des approches et des stratégies pour sortir de la crise et redéfinir des concepts en se comportant avec le monde paysans comme une entité économique, de faire participer les agriculteurs à la décision et d’aménager l’espace par des reformes appropriées pour cela :
-1-Faciliter la sortie de l’agriculture. (Nouveau concept de la mobilité sociale en monde rural)Certains concepts doivent-être révisés. En effet l'approche de développement du monde rural ne doit en aucun cas avoir pour objectif de maintenir et d'attacher les ruraux en compagne en présumant la désertion des champs et l'asphyxie des villes ou la " ruralisation des villes". Cette conception est urbaine, exiguës bureaucratique et gravissime du développement rural dans la mesure où elle assiège le monde rural entre le piège et la crise. L'exode rural n'est pas un phénomène, c’est une conséquence directe de l’évolution sociale et démographique. Le monde rural, outre ces spécificités, est une ressource naturelle qui fonctionne comme un appareil dont les rendements sont limités et ne peut assurer l'entretien que d'un nombre bien déterminé d'individus et autant supporter une pression démographique plus que ces capacités. Cet appareil on doit le considérer comme une entreprise ayant une capacité de recrutement limitée et tout suremploi l'entraîne dans des difficultés structurelles. De ce fait il faut préparer les villes à accueillir non le flux migratoire mais plutôt la mobilité sociale, pour ce faire, il faut des aménagements et une infrastructure économique capable d’absorber l’excédent démographique de la compagne. Cette infrastructure économique peut être financée par l’argent de la privatisation en effet Compte tenue que l'arrière pays a une économie basée sur l'agriculture avec un manque de capitaux criant. Le désengagement de l'Etat, à long terme va pénaliser la région et on va se trouver avec un déficit en matière de création d’entreprises. Il est alors important d'envisager un processus en boucle qui consiste à recycler l'argent de la privatisation où l'Etat construit des usines puis elle les privatise et elle les met en bourse. De même il faut bien tirer profit du réseau ferroviaire en aménageant des tronçons pour la création d’un chapelet de zones industrielles limitrophes au chemin de fer pour mieux économiser l'énergie.-2- Les structures professionnelles.
La restructuration de l’UTAP est primordiale plutôt de nouvelles élections et de vrais candidats qui représentent les agriculteurs car l’UTAP est considérée comme le prolongement de l’administration, le bureau exécutif de l’UTAP est constitué en grande partie par des anciens directeurs du ministère de l’agriculture et de délégués en retraites. Cette main mise de l’administration fait que les structures professionnelles n’arrivent pas à émerger, il faut alors développer les capacités de ces structures pour qu’elles puissent identifier et formuler leurs besoins ainsi que négocier et prendre la décision
-3-Libéralisation des prixles défis du passé ne sont pas les défis du futurs : à la production s'ajoutent maintenant des questions de qualité et de commercialisation mondiale .La présence lourde de l'Etat génère des distorsions qui entravent le fonctionnement des filières et freinent leur réactivité Le réflexe de l'état gendarme persiste encore il est reflété par les méthodes musclés des inspecteurs du Ministère du Commerce qui contrôlent les prix sur les marchés de gros et prennent des mesures pour décourager les prix élevés, en ordonnant aux négociants de ne pas vendre un produit ou de retirer un produit du marché quand le prix est élevé ils les menacent de fermer leur commerce et la confisquer leur balance . Il est alors important, pour que les agriculteurs profitent des avantages de la mondialisation, de libérer les prix des produits agricoles.
-4-La bonne gouvernance La hausse des prix des céréales doit profiter aux villes l’arrière pays ces villes peuvent devenir riches prospères et créatrices d’emplois, il faut alors œuvrer pour que l’excédant monétaire soit utiliser pour la création de nouvelles entreprises , pour cela il faut créer un climat serein et confiant en installant les outils de transparence et de bonne gestion il faut tout faire pour que ce qui s’est passé à la centrale laitière LAINO en 2003 ne se répète plus. (Une gestion douloureuse qui a entrainé l’écroulement de toute la filière lait, elle s’inscrit actuellement dans la mythologie rurale du nord ouest tunisien)Une fois les structures professionnelles ont émergé il faut leurs éviter les difficultés structurelles et organisationnelles et mieux cerner les responsabilités et éviter les négligences, une restructuration est nécessaire et urgente qui touchera les aspects institutionnels comme le système de vulgarisation, le système de la production végétale et le système de la production animale. Pour ce faire il faut :a) : La création de l’office de la production végétale un office qui lui sera affecté les moyens et l’effectif actuel de la direction de la production végétale.b) : Transférer les moyens et les effectifs actuels de la direction de la production animale à l’office de l’élevage. Cette restructuration est impérative dans la mesure où elle réduit les intervenants et le chevauchement des taches et installera l’équivalent d’un guichet unique tout en rationalisant les dépenses publics et le financement non justifié des postes non fonctionnels
5 Le morcellement foncier
Réduire l'effet du morcellement par la reconversion de l’Agence Foncière Agricole (AFA), en institution financière, outre ses fonctions actuelles et pour mieux assurer le remembrement en sec il faut lui affecter des fonds en nature (terres agricoles) et en espèces. En exploitant les résultats de l'étude des cartes agricoles relatifs à la taille minimale d'une exploitation viable selon les zones, les périmètres, la nature du sol, la spéculation. L'AFA doit avoir les tâches suivante :a) Vente des terres agricoles à des petits agriculteurs afin d'atteindre le minimum d'exploitation spéculée dans une région bien déterminée.b) Intervenir auprès des héritiers pour arrêter la division de l'exploitation en gardant un ou deux exploitants selon l'importance de la superficie.c) L'AFA remboursera le reste des héritiers sur ses propres fonds.d) Les exploitants rembourseront l'AFA selon des modalités fixées par des textes.
6 Stratégies d’approcheInstaller une stratégie d’approche spécifique selon les étages bioclimatiques à savoir:a) dans les zones subhumides et les périmètres irrigués l’élaboration d’un programme de valorisation des fortes précipitations et des infrastructures hydrauliques basé sur l’intensification des cultures en fixant un objectif à haut rendement et en offrant les conditions et les exigences nécessaires à cet objectif, tel qu’un train de mesures qui consiste à des semences à haut rendement, densité de semis assez élevée, apport de fertilisation assez considérable, traitement contre les maladies cryptogamiques...b) Dans les zones semi-arides un programme basé sur les céréales secondaires orge et avoine avec l'intégration de l'élevage ovin, il faut aussi envisager un programme oléicole basé sur la Mgharsa tel qu'il a été fait par l'administration des Habous au début du IXX siècle dans la région de Sfax. On peut extrapoler aussi ce programme dans les terres accidentées de Hedhil et Khroumerie au Nord.c) Au Sud un programme d'extension du palmeraie national. Car la culture des dattes et le créneau porteur par excellence pour la Tunisie vu les spécificités bioclimatiques il ne peut pas être concurrencé par des géants comme l'Europe ou l'Amérique, il faut alors agrandir la forêt des palmiers dattiers et lui drainer les eaux du Nord. On peut aussi appliquer la Magharsa aux terres de l'état pour mieux impliquer la profession à la création et la mise en valeur des oasis.
7 Relation frontalièresDynamiser et animer la bande frontalière Ouest pour bien gérer le surplus des produits maraîchers et mieux valoriser les périmètres irrigués et profiter d'un marché de proximité en installant des mécanismes qui n'obéissent pas aux tempéraments des relations bilatérales
8 Gèle de la dette des agriculteurs Aider les agriculteurs à se redresser en se constituant des provisions pour pouvoir affronter l'ouverture des marchés et les défis de la prochaine étape par le gel de la dette jusqu'à nouvel ordre car la concurrence sera rude et agressive
9 Dynamiser l’investissement Il faut permettre aux exploitants à l'indivision d'entreprendre des travaux de plantations arboricoles ou des constructions de hangars ou logements ruraux ou création de puits de surfaces…..etc en débloquant la situation à l'indivision concernant l'investissement par une loi spécifique aux biens ruraux qui considère que:"Tout investissement dans un bien rural ne portant pas préjudice sur le plan vocation ou accès, et en tenant compte de la qualité du sol et de sa position, lors du partage il sera attribué à son promoteur tant qu'il ne dépasse pas sa côte-part."
kastalli chérifAgriculteur Béja
5 Rue Ibn Rachiq Béja 9000
http://kastallicherif.blogspot.com/
http://www.facebook.com/note.php?saved&&suggest&note_id=88052701607

jeudi 21 mai 2009

Dilapidation des biens pubilcs

Réponse à la lettre de Zied El Heni
Sur la dilapidation des biens publics

تبديد المال العام لمؤسسة التلفزة التونسية: دعوة لتشكيل لجنة تحقيق برلمانية


Il est claire que la Tunisie souffre d’ un problèmes très grave de gestion autrement dit de gouvernance et de transparence ; ce sont les conséquences désastreuse d’une politique de censure menée par des groupes d’influences mettant en étau la Tunisie et menaçant même l’institution présidentielle d’effondrement. Ce groupe fait tout pour gérer l’information à son profit, il la filtre et il la transmet au président Ben Ali totalement erronée voir même j’imagine avec des commentaires de dénigrement pour marginaliser et infantiliser des capacités qui veulent participer à la construction d’une société juste et moderne .
Ce groupe d’influence est entrain d’hypothéquer les commissions parlementaires , le conseil d’état , de réduire la cours des comptes à de travaux de gratte papier et ces compétences à de scribouillards pour qu’elle n’épingle pas les patrons voyous pour des fins mercantiles , ce groupe d’influence est entrain de marginaliser notre appareil judiciaire par l’harcèlement des juges les menaçant de mutations abusives et en imposant des structure fantoches pour leurs représentations pour pouvoir influencer les jugements . Ce groupe est entrain de torpiller les associations de droit l’homme pour qu’elles ne dénoncent pas les abus Il s’avère que nous vivons des paradoxes qui offrent des alibis et facilitent la tache à des courants obscurantistes de convaincre une masse fragile par une naïveté entretenue par ces groups mercantiles cette naïveté peut retourner à son auteur car «La ruse la mieux ourdie peut nuire à son inventeur» et mettant ainsi en danger nos acquis et éventuellement peuvent entrainer le pays dans des tourbillons regrettables. Les tunisiens sont des pacifiques, ils ont des valeurs humaines et ne méritent pas de tels supplices ni de vivre les expériences douloureuses des pays voisins
La lutte contre la censure et la corruption , la promotion de la bonne gouvernance sont des urgences pour sauver le pays des risques de dérapages . Ces points là doivent faire le chapitre le plus important du programme 2009 du président Ben Ali car c’est le bout de chaîne qui manque pour immuniser la Tunisie contre l’obscurantisme et mettre fin à tous les contentieux en suspend

mercredi 15 avril 2009

أزمة البطاطة عولمة ذات اتجاه واحد

بــــــاجة فـــي 15 أفريل 2009

إلى السيد رئيس الإتحاد الوطني للفلاحة و الصيد البحري
تحت إشراف
السيد رئيس الإتحاد الجهوي للفلاحة و الصيد البحري بباجة


الموضوع : حول أزمة البطاطة
الملحق : مقالتي بتاريخ 14 أفريل 2009 الصادرة بمدونتي حول أزمة البطاطة تحت عنوان عولمة ذات اتجاه واحد
سيدي الكريم إثر فقدان مادة البطاطة المحلية من الأسواق و إستراد البطاطة الهولندية بالعملة الصعبة لقد نشرت بمدونتي مقالة و
إليكم نسخة منها , تتناول هذه المقالة أسباب الإزمة و تردي ظروف التسويق بسوق الجملة ببئر القصعة وكذلك عدم مواكبة مراقبي و إطارات وزارة الاقتصاد للتحولات الاقتصادية و تمسكهم بالممارسات التي ولى عليها الدهر كالإيهانات والقهر و كذلك عدم احترامهم
لمنطق العرض و الطلب و لسياسة اقتصاد السوق
سيدي الكريم كما يقال "اشتدي يا أزمة تنفرجي " و " ربى ضارة نافعة" إنها فرصة أتيحت لوضع ملف سوق الجملة للخضر و
الغلال على طاولة المفاوضات لدرسه من حيث المراقبة و تشريك المهنة (الفلاح) في التصرف و تحديد المسؤوليات و وضع حد للعولمة ذات اتجاه واحد التي أضرت بالمنتج و بميزان الدفعات
سيدي تقبلوا نسخة مما نشرت كما أرجو أن تدعمها كما عودتنا المنضمة

و الســـــــــــــــــــلام
قسطلي شريف

lundi 13 avril 2009

UNE MONDIALISATION A SENS UNIQUE (DES PATATES à UN DINARS /Kg

Béja le 14 avril 2009

Des patates à un dinar le kilo

La crise de la pomme de terre traduit une gestion délabrée de la gouvernance du système d’alimentation de notre peuple, ainsi qu’une incapacité d’installer des politiques coordonnées et adaptées. Au marché de Bir Ekasâa il est interdit à l’agriculteur Tunisien de vendre les pommes de terres plus que 400 millimes le kilogramme , alors que cette année l’Etat a importé des patates hollandaise à 800 millimes le kilo au prix d’une devise forte qu’on aurait pu épargner si on a su comment aider l’agriculteur au lieu de le persécuter par les inspecteurs de Bir El kasâa, une politique de mondialisation à sens unique, où on castre l’agriculteur tunisien et on résout le problème d’écoulement des producteurs des pays riches. En bref nos agriculteurs ne profitent pas des avantages de la mondialisation. En effet la présence lourde de l'Etat est entrain de générer des distorsions entravant le fonctionnement des filières de même le réflexe de l'état gendarme persiste encore il est reflété par les méthodes musclés des inspecteurs du Ministère du Commerce qui contrôlent les prix sur les marchés de gros et prennent des mesures pour empêcher la vente de la production nationale à des prix élevés, en ordonnant aux négociants (El habata) de ne pas vendre au dessus d’un prix donné si non ils les menacent de fermer leur commerce et de confisquer leur balance . Cette mondialisation à sens unique ne fait que fragiliser la petite et moyenne exploitation agricole, paupériser les agriculteurs tunisiens, entretenir les crises et maintenir la dépendance accrue à l’importation.



Kastalli Chérif
Agriculteur
Béja
__________________________________________________________

Copie à :

Monsieur le président de l’UTAP :
A fin d’intervenir aux près des Ministres concernés car la situation de la mondialisation à sens unique ne doit plus perdurer à fin d’éviter chez les falehs le sentiment de peur, de honte, d’humiliation, de servitude, d’intimidation et d’injustice surtout lorsque l’Etat achète les produits de nos agriculteurs à moitié prix par comparaison de ce qui se vend sur le marché mondial. De même prière voir avec Monsieur le ministre de l’économie pour que les méthodes musclés des inspecteurs de l’économie soient caduques.

Monsieur le Ministre de l’Agriculture :
A fin de promouvoir le secteur et d’aider les agriculteurs de se structurer prière installer un dispositif qui mettra fin à la mondialisation à sens unique, de libérer les prix et de faire profiter nos agriculteurs des avantages de la mondialisation.

Monsieur le Ministre de l’Économie :
Prière redéfinir le rôle de vos inspecteurs dans l’objectif d’une mondialisation juste dont profitent tout les acteurs de l’économie nationale.

mercredi 18 mars 2009

Programme de LUISA HANOUN


Ce programme a été conçu dans le cadre d'un forum par des facebookers au sein du groupe Pourquoi pas LOUIZA 7ANOUN présidente d'une Algérie démocratique?
http://www.facebook.com/profile.php?id=1036145403#/group.php?gid=52371048996&ref=mf
Ce programme est inspiré de la charte du parti des travailleurs et du communiqué électoral de Luisa Hanoun du 23 février 2009, En tenant compte aussi de son nouveau rôle de future Présidente des Algériens ; toutes franges sociales confondues ainsi que toutes sensibilités, toutes formations politiques et toutes confessions
Il sera développé et mis à jour au fur et à mesure de l’avancement de la campagne électorale de la Présidente Luisa Hanoun, il sera enrichi selon les suggestions des supporteurs et les aspirations des algériens. En l’occurrence nous comptons sur votre soutien et votre participation pour finaliser et synthétiser avec les facebookers ce programme

A quoi peut répondre le programme de LUISA HANOUN ?

Luisa présidente de l’Algérie sera confrontée à un grand chantier avec des contrastes assez significatifs
Un pays très riche avec une population pauvre
Une administration corrompue, paperassière et routinière
Absence totale de la bonne gouvernance, de transparence et de structures de contrôle
Un système éducatif arabisé et politisé qui ne répond pas aux exigences de la mondialisation
Un capitalisme d’Etat avec une approche de l’Etat providence mitigé par l’Etat gendarme
Absence totale de la culture d’entreprise, d’initiative, de valorisation des ressources humaines et de création de richesse individuelle
Incapacité de créer une race d’entrepreneurs et de tacherons même après 50 ans d’indépendance l’Etat, pour construire des logements, fait appelle a des étrangers
Un chômage inquiétant
L’effet de richesse, comme dans les pays du Golf, sur la population est illusoire sans une volonté décisionnelle et un programme cohérant et des politiques adaptées
Des ministères budgétivores comme l’Armée
Pas de bon voisinage
Des relations quasi belliqueuses avec un aspect hégémonique et interventionniste dans les affaires des voisins
Des institutions régionales (Ligue Arabe, OUA ) au point mort dont leur rôle est restreint à un club de chefs d’Etat

Programme de Luisa Hanoun

1) Lutte contre la pauvreté et lutte contre le chômage

Nous œuvrerons pour améliorer le niveau de vie du citoyen, préserver et renforcer la part élevée de la classe moyenne dans notre société, et favoriser la promotion sociale pour toutes les catégories de la population.Nous améliorerons la qualité et les conditions de vie de tous les Algériens, dans les villes comme dans les zones rurales. Nous installons les outils nécessaires pour hausser le niveau de vie des algériens à celui du niveau des pays du golf, nous améliorons le pouvoir d’achat par la hausse des salaires, nous soutenons les chefs d’entreprise, nous développons une race d’entrepreneur composé de nos jeunes diplômés, nous rassurerons les hommes d’affaires algériens tout en leurs offrir les moyens financiers afin de promouvoir leurs capitaux pour mieux investir et créer des emplois, nous développons le tâcheronnat, nous encourageons une agriculture intensif, nous créerons quatre millions d’hectares irrigués,Nous investirons dans la formation, dans la recherche et l’innovation dans la nanotechnologie , dans le développement du commerce, de l’artisanat et dans la promotion de la Petite et Moyenne Entreprise. Tout doit être fait pour que notre pays crée les centaines de milliers d’emplois.

2) Le développement durable
Nous drainerons les eaux usées loin des retenues des barrages car même les stations d’épuration en amont des cours d’eau et des barrages ont montré leurs limites, lors des pluies diluviennes où toute l’eau usée se verse dans les barrages (excréments humain avec le risque de contagion hépatite, sida ..ect) Si on ne prends pas des mesures à temps à la longue on aura plus des barrages mais des mares infestées. C’est dans ce contexte qu’il faut collecter des eaux usées des bassins versants des Oueds et de les drainer vers le Sahara où le sable jouera le rôle de filtre et de traiteur d’eau uséeNous créerons l’Observatoire des relations environnementales et de développement durableUn observatoire qui nous indique sur l’évolution de la relation entre l’homme et son environnent et en même temps un outil d’aide à la décision en matière de planification.

3) La recherche scientifique
Nous protégerons les droits des chercheurs Nous installerons un programme de création des pôles universitaires,. Nous donnerons aux secteurs de la recherche, de l'innovation et de la technologie, la possibilité de valoriser leurs résultats et d'améliorer leur rendement. Nous créerons de nouvelles sections et filières d'enseignement, répondant aux désirs d'orientation des étudiants et réalisant la convergence avec l'enseignement universitaire dans les pays de l'Union Européenne.Nous augmenterons le nombre des étudiants dans les domaines porteurs et à employabilité élevée et dans les spécialités de l'informatique, de la communication et du multimédia,. Nous feront notre entrée dans le hi-tech ,et la nano-technologie la biotechnologie et le génie-génétique car une grande partie du monde est menacée par la famine le seul moyen de produire plus c’est de faire appel à la génétique. L’Algérie doit rattraper son retard dans ce domaine. L’Indes est entrain de faire des résultats spectaculaires après avoir réussi sa révolution numérique (le miracle du Bangalore) ses chercheurs maitrisent parfaitement les manipulations génétiques. Dans la région du Pendjab les rendements de blé dépasse les 150 qx par hectare, quelques années avant les rendements étaient de l’ordre de 20 qx Il faut être alors pragmatique et ne pas perdre de temps et ne pas trop polémiquer pour que les agriculteurs Algériens profitent des OGMs et la recherche Algérienne en conséquent ne rate pas cette révolution tout en lui offrant les fonds et les moyens nécessaires. Car les OGMs constituent un enjeu stratégique sur le plan de la recherche scientifique fondamentale, dans la mesure où ils contribuent à l’évolution des connaissances et de la technologie, mais surtout sur le plan de la recherche appliquée où ils trouvent leurs implications dans divers domaines comme l’agriculture, l’alimentation, la santé et l’industrie. Nos écoles et nos instituts doivent faire du partenariat avec les géants des OGMs comme Monsanto et autres. Pour se positionner dans le future espace méditerranéen l’Algérie doit anticiper dans tous les domaines. Les jeunes doivent se prononcer sur les OGMs ; c’est leur avenir, c’est leur révolution, Nous leurs ainés nous avons raté tout. Les débranchés de la réalité et de la société, , les égoïstes et les égocentristes et d’autres naïfs diront non aux OGMs . Ces gens là ne doivent pas arrêter le développement

4) La société du savoir et l’économie immatérielle
L'économie du savoir est une composante essentielle de l'économie nouvelle et un facteur déterminant pour la réalisation d'une valeur ajoutée plus élevée, de services plus évolués, d'une compétitivité plus grande et d'une employabilité meilleure, en même temps qu'une condition nécessaire à la construction de la société du savoir. Nous œuvrerons pour l'intégration de notre pays dans la carte mondiale de l'économie immatérielle., nous mettrons en œuvre un programme spécial pour créer une nouvelle génération d'entreprises capables d'employer les compétences à haut niveau de qualification. Nous feront une couverture généralisé l’ADSL pour réduire la fracture numérique

5) L'industrie
Nous œuvrerons à installer un programme de modernisation industrielle, afin de développer ce secteur, par la stimulation de la créativité et de l'innovation, l'amélioration de la qualité, la normalisation et la propriété industrielle. Nous développerons la culture du commerce électronique, tout particulièrement à travers la connexion des petites et moyennes entreprises et leur incitation à faire connaître leurs produits. Nous créerons un processus en boucle qui consiste à recycler l’argent de la privatisation où l’Etat construit des usines puis elle les privatise et les met en bourse. Nous donnerons la priorité aux hommes d’affaires nationaux. Nous rassurerons les hommes d’affaires algériens tout en leurs offrir les moyens financiers afin de promouvoir leurs capitaux pour mieux investir et créer des emplois, nous développons le tâcheronnatNous encouragerons l’industrie agroalimentaire qui est indispensable à notre indépendance alimentaire. Nous faciliterons l’accès des PME aux marchés publics en installant des critères de priorités pour privilégier les entreprises privés Algériennes

6) L’agriculture et la pêche
Depuis 50 ans en matière de développement agricole, on jamais eu une politique adaptée et coordonnée, on gère le quotidien et on prend la décision selon la conjoncture, on est incapable d’anticiper, il s’avère alors que notre politique de développement non seulement elle est figée mais aussi piégéeDans un souci de préserver le pouvoir d'achat et d'éviter les contestations salariales et la grogne des syndicats, les pouvoirs publics de l’Algérie a trouvé la facilité d'importer des céréales triplement subventionnées par les pays riches. Subventions à la jachère, subventions au cotât, subvention à l'exportation. Cette approche a beaucoup abimé l'appareil productif de notre pays en se soldant d'un déficit chronique des produits de base et une dépendance accrue à l'importation En plus notre agriculture est soumise au faible rendement des exploitations, la non maitrise des techniques de production, le morcellement foncier, l'incapacité des agriculteurs à se structurer, l'absence d'une approche spécifique selon les étages bioclimatiques, l'irrationalité de l'investissement, ainsi que l'irrégularité des pluiesNous créerons quatre millions d’hectares irrigués pour ce faire nous mobiliserons les eaux des deux Atlas nous construirons un chapelet de barrages hydrauliques , L’Algérie n’aura plus faim et n’aura plus soif Nous préservons les acquis en renforçons le programme du renouveau rural pour lui assurer une pérennité et une durabilité par un appui institutionnel et l’appui aux structures professionnelles car celle-ci n’arrive pas à émergé, il faut alors développer les capacités de ces structures pour qu’elles puissent identifier et formuler leurs besoins ainsi que négocier et prendre la décision
A) Nous réduirons l'effet du morcellement par la création de l’Agence Foncière Agricole (AFA), en institution technique financière , dont la fonction sera d’assurer le remembrement en sec en lui affecter des fonds en nature (terres agricoles) et en espèces. L'AFA doit avoir les tâches suivante :
a) Vente des terres agricoles à des petits agriculteurs afin d'atteindre le minimum d'exploitation spéculée dans une région bien déterminée.
b) Intervenir auprès des héritiers pour arrêter la division de l'exploitation en gardant un ou deux exploitants selon l'importance de la superficie.
c) L'AFA remboursera le reste des héritiers sur ses propres fonds.d) Les exploitants rembourseront l'AFA selon des modalités fixées par des textes.
B ) Nous installons une stratégie d’approche spécifique selon les étages bioclimatiques à savoir:
a) dans les zones subhumides et les périmètres irrigués l’élaboration d’un programme de valorisation des fortes précipitations et des infrastructures hydrauliques basé sur l’intensification des cultures en fixant un objectif à haut rendement et en offrant les conditions et les exigences nécessaires à cet objectif, tel qu’un train de mesures qui consiste à des semences à haut rendement, densité de semis assez élevée, apport de fertilisation assez considérable, traitement contre les maladies cryptogamiques...
b) Dans les zones semi-arides un programme basé sur les céréales secondaires orge et avoine avec l'intégration de l'élevage ovin, il faut aussi envisager un programme oléicole basé sur la Mgharsac) Au Sud un programme d'extension du palmeraie national. Car la culture des dattes et le créneau porteur par excellence vu les spécificités bioclimatiques il ne peut pas être concurrencé par des géants comme l'Europe ou l'Amérique, il faut alors agrandir la forêt des palmiers dattiers et lui drainer les eaux du Nord. On peut aussi appliquer la Mougharsa aux terres de l'état pour mieux impliquer la profession à la création et la mise en valeur des oasis.
C) Nous permettons aux exploitants à l'indivision d'entreprendre des travaux de plantations arboricoles ou des constructions de hangars ou logements ruraux ou création de puits de surfaces…..etc en débloquant la situation à l'indivision concernant l'investissement par une loi spécifique aux biens ruraux qui considère que:"Tout investissement dans un bien rural ne portant pas préjudice sur le plan vocation ou accès, et en tenant compte de la qualité du sol et de sa position, lors du partage il sera attribué à son promoteur tant qu'il ne dépasse pas sa côte-part."
D) Nous regrouperons les procédures, lois et codes se rapportant à l'agriculture dans un seul code qu'on appellera Code rural, car le droit est un système cohérent de règles juridique, la parcellisation des règles et la multiplication des lois entraînent une inflation législative

7) La famille et l’éduction nationale
Nous préserverons les acquis sociaux, pour le droit à l'instruction publique gratuite et obligatoire, l'interdiction du travail des enfants, pour le droit à la santé publique, pour le droit au logement. Chaque famille aura accès à un logement au taux d’intérêt zéro Nous faisons de la famille une unité soudée aux valeurs ancrées dans la culture arabo-musulmane et aux valeurs universelles , une famille qui peut encadrer ses fils par une éducation consistante afin qu’ils poursuivent des études poussées en leurs assurant un avenir meilleur. Nous œuvrerons à affermir les fondements de la culture nationale, et à promouvoir les valeurs islamiques authentiques dont elle est porteuse : les valeurs de modération, de tolérance, de solidarité, d'ouverture, de rationalité et d'esprit critique ainsi que les valeurs universelles de liberté de fraternité et de démocratie. La jeunesse occupera une place de choix, parce que nous sommes convaincus que les jeunes sont la base de la construction de l'avenir. Nous serons à l'écoute de leurs préoccupations , nous ferrons de la jeunesse un axe fondamental de toutes nos politiques en matière d'éducation, de santé, d'emploi, de développement social, ainsi que pour la culture, les loisirs et les sports.

8) La justice et Les droits de l’homme
• la libération de tous les détenus politiques,• la résolution du dossier des disparus,• le droit à l'organisation politique, pour toutes et pour tous,• le rétablissement de toutes les libertés démocratiques, l'interdiction de toute répression pour délit d'opinion, de presse ou d'exercice de l'activité syndicale,• le respect du multipartisme
le droit à un travail permanent pour toutes celles et tous ceux qui en vivent,• L'échelle mobile des salaires et des retraites, leur indexation sur le coût de la vie,• la préservation du système de sécurité sociale •le droit à la négociation, •• l'interdiction de tout salaire en dessous du SMIG
Régime parlementaireLa création d’une instance à la quelle on peut faire recours lorsque on se sent victime d’une faute d’ un magistrat ou d’un avocat- La création des outils qui renforcent l’impartialité afin d’asseoir la bonne gouvernance- Mettre fin à l’impunité des patrons voyous- Améliorer les prestations des services juridiques en publiant sur le net les informations nécessaires aux justiciables , avec une recherche par N° de procès ou N° de carte d’identité . Le citoyen doit savoir le cours de son affaire qui est en justice. Parfois , faute de convocation qui ne lui est pas parvenu pour divers raisons , le citoyen se trouve impliqué dans une affaire de justice sans qu’il sache, de facto il est condamné par contumace

9) La réforme administrative et La bonne gouvernance
Nous combattrons la corruption par des moyens coercitifs. Nous installerons les outils nécessaires de bonne gouvernance et de transparence afin de lutter contre la corruption pour réformer l'administration et simplifier les procédures et formalités administratives. Nous améliorerons la qualité des prestations administratives ; nous rapprocherons l'administration du public, en la mettant au service du citoyen et de l'action de développement. Nous simplifierons les les formalités relatives à l'investissement, la création d'entreprises, aux échanges commerciaux, à l'exportation, et à la stimulation de l'activité économique en général.Nous formerons les ressources humaines, afin d'engager l'Administration dans l’étape que nécessite l'édification de l'économie nouvelle et de la société du savoir. La bonne gouvernance consiste à rationnaliser les dépenses de l’Etat étant donné que les équilibres régionaux et internationaux ont changé en matière d’armement depuis l’effondrement du Bloc Est. Il est nécessaire de voir la reconversion d’une grande partie de l’armée vers la protection civile pour intervenir juste lors des catastrophes naturelles comme les inondations, séismes, invasions de criquets ect…De même les casernes à l’intérieure de la ville entravent l’évolution normal du tissu urbain il est impératif de céder le surplus du patrimoine aux collectivités locales dans l’objectif de mieux gérer l’espace en matière d’aménagement urbain

10) L’après pétrole
sur le plan économique et sociale les points de notre programme nous permettra le passage à l’ère de l’après pétrole par la diversification de la rente du pays , c’est le population qui créera la richesse par l’installation des outils de croissance et la promotion de la PME
Sur le plan énergétique , nous développerons le nucléaire, l’énergie éolienne et l’énergie solaire

11) La justice internationale et la consolidation des institutions internationales
Par notre position stratégique et notre crédibilité dans la région nous œuvrons pour avoir un siège permanant dans le conseil de sécurité. Nous œuvrons à réformer les institutions internationales qui n’ont pas changé depuis 60 ans afin qu’elles aient une légitimité en rapport avec l’évolution actuelle du monde Nous soutenons la gestion internationale des affaires des peuples contre les génocides et le pillage de la population. Pour que les gouvernements ne sont plus responsables seulement devant leurs peuples mais devant la communié internationale.

12) Le futur rôle de la Ligue Arabe, et l’organisation africaine
La ligue arabe et l’organisation africaine ne seront plus les clubs des chefs d’Etat- La ligue arabe doit évoluer à l’image de l’union européenne. La ligue arabe doit instaurer la commission des libertés fondamentales avec la participation des ONGs arabes qui sont impliqués dans les mouvements de droit de l’homme. Avant chaque cession de la Ligue la commission lira son rapport sans masquer les points qui fâchent Zaed et Amr

13) La paix dans le Monde
Nous ferons de sorte d’être partie prenante de l'Entente Internationale, nous nous prononçons pour toutes les initiatives et campagnes contre la guerre, en défense des nations, des organisations et des libertés démocratiques. L’Algérie se prononce pour le droit du peuple palestinien à la nation, à la souveraineté, pour une république de Palestine démocratique ou, tout en respectant les vœux et accords des belligérants, d’une Israélestine à statut particulier avec partage des portefeuilles et sièges des institutions garantissant l'égalité entre tous les citoyens indépendamment de leur origine, ou leur religion et le retour de tous les réfugiés depuis 1948

14) Des relations bilatérales rassurantes avec les voisins
Nous nous engagerons à œuvrer pour la préservation de l'intégrité des pays du Maghreb, pour la paix et la fraternité entre les peuples, la prospérité du Maroc uni de la Méditerranée à la Mauritanie , de même une Tunisie prospère , ainsi que de la Lybie et de la Mauritanie. Nous profiterons des nouvelles technologies pour construire le Maghreb à l’image de l’UE par une base de donnée de la carte d’identité des personnes , une base de donnée de la traçabilité du cheptel et son identification afin de mieux assurer la libre circulation des biens et des personnes

15) Lutte contre le terrorisme
Il faut éliminer des causes qui sont à l’origine de l’apparition du terrorisme, et des conditions qui favorisent son expansion.Pou cela il faut une amélioration et une promotion de la vie quotidienne des personnes, à travers le développement de l’éducation et de la culture, l’amélioration de la condition de la femme et de la situation de la jeunesse, la promotion et la protection des droits de l’Homme, l’élargissement des domaines de la concertation et de la participation, la lutte contre la pauvreté et la promotion du développement intégral durable au profit de l’ensemble des catégories sociales et des régions. Car une personne dépourvue de toutes les commodités de la vie, qui souffre de l’ignorance, du dénuement, de l’isolement et de la marginalité, et qui est assaillie par le doute, l’oisiveté, la négligence, la frustration et le sentiment d’impuissance tombe souvent, en proie facile, entre les mains du fanatisme et du terrorisme.

16) Une Méditerranée pacifique
Avec nos partenaires européens nous œuvrerons pour un monde de paix et de coopération libre et fraternelle entre les peuples et les nations, pour que la science soit au service du progrès et de la civilisation humaine. Nous œuvrerons pour faire de la Méditerranée un havre de paix ils n’y aura plus de port militaire ou caserne côtière Cette dimension méditerranéenne nous incite à militer pour une Méditerranée pacifique afin d’instituer un protocole mondial qui interdit la circulation des portes avions, des sou- marins et des bâtiments de guerres dans la région. L’union pour la Méditerranée est tributaire de ce protocole


http://www.ptalgerie.com/index.php?option=com_content&task=view&id=25&Itemid=95


http://www.facebook.com/profile.php?id=1036145403#/group.php?gid=52371048996&ref=mf

dimanche 8 mars 2009

Mandat d’arrêt contre Omar el Béchir

Le mandat d’arrêt contre Omar el Béchir ouvre la porte à une nouvelle approche de gestion des affaires des peuples. Outre son aspect de jurisprudence, désormais les gouvernements ne sont plus responsables seulement devant leurs peuples mais devant la communauté internationale. C’est un cas type de la mondialisation politique: à applaudir

Reaction de Mr Bakari sur Facebook
Essayez de lancer un mandat d'arrêt contre les bourreaux israeliens pour ses crimes contre l'humanité depuis deir hassine(1948) jusqu'à gaza (2008)...le probléme c'est le deux poids deux mesures

Ma réponse
La question Palestinienne a bloqué tout le processus de développement politique économique social et civilisationnel des pays Arabes. C’est une question qui est devenue une contrainte de développement voir une malédiction

lundi 16 février 2009

Hugo Chavez réhabilite la présidence à vie au Venezuela

Je regrette d’avoir soutenu Chavez sur Facebook

Hugo Chavez réhabilite la présidence à vie au Venezuela c’est un dictateur qui suit les pas des grands dictateurs des républiques bananières, des républiques héréditaires et les éternelles putschistes comme Gadhafi , FidelCastro la famille Hafez El Assad , les Moubareks d’Égypte . Je regrette d’avoir soutenu Chavez dans les groupes de Facebook

http://www.facebook.com/home.php?ref=home#/home.php?ref=home

vendredi 23 janvier 2009

UN cadre juridique qui couvre les bloggeurs

UN cadre juridique qui couvre les bloggeurs

Je soutien l’ idée géniale de Tarek Kahlaoui il faut œuvrer dans ce sens pour un cadre juridique qui couvre les bloggeurs. Mais le problème en Tunisie c’est que les projets de loi sont présentés pour approbation soit par le gouvernement soit par un groupe parlementaire, or depuis 50 ans jamais un groupe parlementaire n’a eu l’audace de présenter un projet de loi. De même une grande partie de l’opposition au parlement est top domestiquée. Comment faire alors ?
- il faut faire du porte à porte au près des parlementaires pour leurs convaincre de présenter ce projet de loi visant l’interdiction de censurer un blog et la consolidation des libertés fondamentales
- il faut emprunter la piste de la ligue arabe ! La ligue arabe doit évoluer à l’image de l’union européenne. La ligue arabe doit instaurer la commission des libertés fondamentales avec la participation des ONGs arabes qui sont impliqués dans les mouvements de droit de l’homme (sachant que la ligue arabe n’est pas une ONG )
Donc c’est un vrai combat de civilisation qu’il faut mener sans relâche
Kastalli cherif
5 rue Ibn Rachiq Béja 9000

Réponse à la lettre de l’Association Culturelle Tunisienne pour la Défense de la Laïcité

Réponse à la lettre de l’Association Culturelle Tunisienne pour la Défense de la Laïcité (Tawfik Houije)

Dans la blogosphère Facebook il faut penser à l’élaboration d’une déontologie des Facebloggeurs avec le respect de certains étiques bien sûr sans tomber dans l’autocensure. Notre comportement ne doit pas donner des occasions gratuites pour fragiliser voir marginaliser notre espace de communication donc les faceboukers doivent éviter les blasphèmes les mots grossiers de s’efforcer de respecter les bloggeurs quelque soit leurs appartenances ou leurs idées, se comporter avec les caricatures comme œuvre d’arts en évitant le genre de commentaire qui a été fait dans dailymotion, des commentaires qu’on peut pas lire en famille ( commentaires de vidéo de Jarzouna elmounadhila et les autres vidéos) . J’ai un sentiment profond que Facebook et l’émergence en général de la vague des blogosphères sont des prémisses de gestation d’une douce révolution culturelle, sociale et politique qui marquera le troisième millénaire. Cette révolution aura le même impact que celui de la prise de la bastille sur l’Europe occidental. Donc unissons-nous pour faire la révolution de demain.
http://kastallicherif.blogspot.com

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Ingenieur adjoint et exploitant agricole .Marié père de 2 enfants